Un Mathusalem pour 30 ans.

A l’occasion des trente ans de Nicolas Masson, nous avons débouché une bouteille très spéciale.

Un Mathusalem d’Apremont de 1988. Une Jacquère vieille de 30 ans. Une Jaquère qui aura traversé trois décennies confortablement installée dans cette bouteille peinte à la main et cachetée à la cire.

Le temps de l’émotion passée, à l’ouverture, a rapidement fait place à celui de la surprise. Le vin est frais, équilibré, et semble sortir droit de cette époque comme le témoin de tant d’années pendant lesquelles la Jaquère a été décriée.

 

Oui, un vin de Savoie se garde ! 

Les arômes sont fantastiques : les agrumes s’en donnent à coeur joie et dansent librement sur un tapis d’acidité et de fraicheur bien présent.

La longueur en bouche est de mise. Vous pensez bien, que 30 ans a attendre enfermé dans une bouteille n’allait pas rendre ce vin timide en bouche.

Il en va bien de ses dix secondes. Dix secondes pendant lesquelles on se demande ce qu’il a bien pu arriver à ce cépage pour être si mal aimé.

On peut donc vous garantir que la Jacquère se garde. Mieux, on peut vous garantir que la Jacquère se bonifie avec le temps.

Encore faut-il la respecter, dans ses rendements et sa maturité.

Vive les Vins de Savoie !

Vigneronnement Vôtre,

Le Domaine Masson.

Leave us a Message